10 janvier 2013

ARTICLE 136 (texte Kirany)

Bonsoir,
voici enfin le texte de Kirany !
Bonne lecture. ^^

Avancer

"Disque couleur crème dans les cieux d'ébène qui dispense ses rayons depuis l'infini. Éclaire de là-haut cette frêle silhouette prostrée, glisse sur les sillons cristallins, dévalant les joues pâles et glacées.
 
Elle est seule, perdue dans l'immensité vide, pleurant sur son sort, pleurant sur la vie. Âpres jours de batailles écoulés, combats livrés contre les machinations du destin, sacrifices douloureusement consentis. Tant de choses faites en vain, sans reconnaissance quelconque, sans fruits en récompense pour les efforts déployés. Amère saveur de l'inutilité.


Un oiseau solitaire ouvre les ailes, plonge vers le sol desséché, effleure les courants aériens pour remonter vers les étoiles scintillantes, étincelles lumineuses aussi belles qu'inaccessibles. Un cri strident s'échappant de son bec orangé, faisant écho à sa douleur. Yeux clairs rivés sur lui, figure ronde et innocente empreinte de curiosité. Lueur reconnaissante pour la compréhension mutuelle.

Alors elle se lève, effectue quelques pas chancelants, incertains, les membres lourds d'épuisement, séquelles des luttes acharnées. Esprit hagard qui se fond un instant dans la brume des souvenirs, s'en extirpe finalement, revigoré par une résolution nouvelle, aussi flamboyante qu'un feu de joie. À quoi bon s'obstiner ? L'existence ne sera guère plus clémente si on résiste à ses coups. Pourquoi se battre pour des causes perdues quand les éléments se liguent pour les anéantir ? Trop de temps perdu, trop de jours gaspillés pour un objectif démesuré et impossible à atteindre. Trop d'instants de bonheur fugaces sacrifiés pour un but qui n'en valait pas forcément la peine. Depuis bien longtemps, elle a abandonné la lutte inégale. Convictions balayées, forces brisées, cœur à l'agonie.

Elle secoue la tête, ses mèches soyeuses et raides volent au grès de ses mouvements. Peu à peu, elle se reprend, réalise de nouveaux pas timides, avec la lenteur que confère le doute. Traces légères laissées sur le sable fin et la poussière. Elle ne sait où elle va, elle ne sait ce qui l'attend. Elle ne sait si elle remontera la pente ou descendra toujours plus bas. Elle avance, tout simplement."

A vos claviers !

                                                                            

6 commentaires:

  1. ... Je n'ai rien à rajouter, je ne sais même pas quoi écrire... C'est juste TELLEMENT bien écrit ! Je vous assure, j'ai eu l'impression de lire le texte d'un poète ! Franchement BRAVO Kirany ! C'est juste magnifiquement bien écrit.
    Bises, bonne soirée et bon week-end !
    Juju
    P.S. Le lien rapporte à un article de mon blog parlant de la retouche d'image, si vous voulez jeter un coup d'oeil : http://sitepapoteentrejeunes.blogspot.fr/2012/06/retouche-dimage.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces compliments, Juliette. Ça me va droit au coeur ^^ En tout cas, je suis ravie que ce texte t'ait plu ^^
      Bisous et bonne soirée.
      Kirany

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton texte ! C'est un peu triste je trouve. Malgré les épreuves, elle se relève et avance. Pour moi, c'est la morale de l'histoire poétique. ^^ Il est clair que tu as des séquelles des romans de bataille que tu lis ;)
    Merci de ta participation Kirany !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Avy !
      Oui, j'étais d'humeur un peu mélancolique quand j'ai écris ça, et ça se ressent à ce que je vois. Tu as très bien saisi la morale, et je suis contente que le message soit passé ^^ Séquelles des romans de bataille ? Non, pas du tout. Pour ce texte, je me suis basée sur mon histoire personnelle.
      C'est plutôt à moi de te remercier d'avoir publié ce texte sur ton blog ^^
      Bisous
      Kirany

      Supprimer
  3. Salut Avy,
    et merci de nous avoir présenté ce texte. Et un grand merci surtout à Kirany l'auteur de cet incroyable poème. C'est vraiment très beau et je trouve assez étonnant cette manière que tu as eu de mélangé un peu cet univers sombre que tu dépeint en y ajouté par-ci par-là des notes de couleur vive: "étincelle lumineuse...".
    kISS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Gaby,
      merci à toi surtout d'avoir pris le temps de lire mon texte. Je suis ravie que ce poème t'ait plu ^^ J'aime bien faire des mélanges surprenants en jouant sur les contrastes, ça m'amuse. Et oui, il fallait bien quelques touches de lumière dans cet univers sombre. Après tout, tout n'est pas noir ou blanc, heureusement.
      Bisous
      Kirany

      Supprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !