18 mai 2013

ARTICLE 178 (coup de gueule sur...)


Cela fait déjà pas mal de temps que j'ai envie de lancer mon coup de gueule.
Et le voici !

Alors marre de marre du mot "courage" qu'on emploi un peu à toutes les sauces.
Bientôt, pour traverser la route, on nous dira "bon courage".
Non mais pitié, changez un peu de vocabulaire !

D'abord, d'ou vient ce mot ?
Tout simplement de l'orgueil des hommes qui ne savaient plus quoi s'inventer comme qualité.
Et voilà qu'entre en scène le vir, homme fort et courageux. Un homme, un vrai quoi.
Et là, je dis "beurk", passez moi l'expression.

Non mais, quelle est cette obsession de nos jours ?
L'idée de courage, oh que oui, elle est abstraite cette idée.

A croire que les gens qui disent "bon courage" ne savent pas quoi dire d'autre.
Allez, je suis à court d’idée, bon ben "bon courage".

Et quelle est cette manie de confondre le courage et la détermination ?
Achetez un dictionnaire !
La détermination est un but qu'on se fixe et on se donne les moyens de l'atteindre.
Rien à voir avec cette vertu utopique du courage.
Cessez donc de nous le répéter à longueur de temps. C'est lassant !

Et d'ailleurs, qu'est ce que le "bon courage" ?
Un "bon" courage, cela sous-entend qu'on le possède déjà ce courage.
Et c'est quoi pour vous le courage ?
Ah, ça y est, on sort les grands mots !

Pour moi, cela est superflu, on n'a pas besoin de courage.
Sauf le jour où on devra tuer un gorille à mains nues. (Je ne vous encourage pas à tuer ces animaux !)
Dans ce cas, comme bon emploi, nous pourrions dire : "Trouves le courage qui est en toi".
Enfin !

Je vous présente un des premiers sens de ce fameux mot courage :
"Le courage est un trait de caractère qui permet de surmonter la peur pour faire face à un danger."

Trouvez-vous que, lorsque vous vous apprêtez à passer un examen par exemple, vous êtes sur le point d'affronter un grand danger ?
Je vous prierai de remettre les choses à leur place donc.

N'employez pas ce terme juste pour le dire à quelqu'un. Si non, ne dites RIEN.
Cela s'avère bien mieux. ^^
J'ai remarqué que les japonais avaient une pensée différente.
"Donnes le meilleur de toi-même" ou "Fais de ton mieux".
Je trouve cela super, adapté à la perfection, sans surplus tragique du héros antique qui va combattre l'hydre. (Allusion à Hercule bien entendu).

Vous l'aurez compris, cela suffit ! Rayez le mot "courage" de votre lexique et par pitié, faites au moins des variantes plus adaptées au contexte.

Voyez ce que j'ai trouvé après rédaction de mon article un brin virulent qui atteste de mon raisonnement.

"Le terme peut aussi être employé pour exprimer l'endurance, notamment à l'égard de la douleur.
Le courage est à distinguer d'autres notions à connotations plus péjoratives, comme l'audace ou la témérité, pour lesquelles le moteur de l'action n'est pas la peur, mais le désir ou l'orgueil.
Le courage authentique requiert l'existence de la peur, ainsi que le surpassement de celle-ci dans l'action. Lorsque le danger est confronté sans peur, on parle plutôt d'« assurance » ou, de façon plus péjorative, d'inconscience, notamment lorsque le danger est manifestement sous-estimé. Le courage a longtemps été considéré comme la principale vertu masculine."

Alors, honnêtement, l'employez-vous à bon escient ?

Voilà, j'espère que vous avez entendu mon point de vue. Alors, partagez le vôtre !
C'était l'exposé d'un terme dépassé de plusieurs millénaires.
Chacun est libre de penser ce qu'il veut mais il y a preuve à l'appuie.

Bien amicalement,
Miss Avy (très remontée).

5 commentaires:

  1. Coucou Avy,
    Le courage, un terme dépassé depuis des millénaires ? Si c'est le cas, j'emploie quel mot quand je veux parler de courage dans mon bouquin ? XD Plus sérieusement, je ne crois pas que le mot "courage" soit dépassé. Je pense plutôt que, comme bon nombre d'autres termes, sa signification et son emploi ont évolué au fil du temps. Certes, son usage actuel s'est éloigné de la définition d'origine, mais l'époque a changé également. Aujourd'hui, la notion de danger est peu présente, et la difficulté à le surmonter a nettement diminué. Faut-il pour autant que la notion de courage disparaisse ? Ce serait bien dommage.
    Enfin bref, après cette petite précision je surveillerai mes propos ^^ Pour tes futurs exams, tu auras sûrement droit à un "fais de ton mieux" (et en japonais si je pousse le vice au maximum XD)
    Bisous à toutes
    Kirany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey !
      Je suis de ton avis Kirany ;)
      Merci pour cet article Avy !
      Bises et bonne journée
      Juliette

      Supprimer
  2. Rires pour la fin de ton message.
    Oui, je dois dire que tu as sans doute en partie raison, la signification a pu évolué. J'ai légèrement exagéré le trait. ^^ C'est gentil de ta part de varier tes expression, en japonais, j'adorerai !
    Je suis néanmoins sûre que ce terme est utilisé à bon escient dans ton (splendide) roman !
    Encore merci pour ta réaction et profite bien de ta journée.
    Tendres bises.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Avy,
    On exagère toujours le trait quand on critique quelque chose. Tous les bons textes critiques contiennent une part d'exagération. Ok, je vais chercher activement l'expression XD
    Mon égo te remercie pour ce compliment ^^ (ma tête va tellement enfler que je ne vais bientôt plus pouvoir passer les portes XD)
    Bonne journée à toi aussi.
    Bisous
    Kirany

    RépondreSupprimer
  4. J'ai changé d'avis.
    Le courage est nécessaire pour affronter nos peurs et nous rendre plus fort.
    Alors non, ce terme n'est pas du tout dépassé.
    Et j'en ai bien besoin.
    Et oui, le contexte a évolué mais cette valeur est juste là.
    Le courage est une belle qualité, qu'on doit rechercher au fond de soi.
    Sur ce, je vous embrasse.

    RépondreSupprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !