24 mai 2013

ARTICLE 182 (Quiétude)


Douceur.
Calme.
Tout les bruits me bercent.
Je ferme les yeux,
et je sens le soleil.
Je laisse les sentiments,
s'écrouler lentement.
L'herbe fraiche me chatouille,
j'oublie que tu existes.

J'ouvre les yeux.
Ciel bleu.
Nuage blanc.
Qui raconte son histoire.

La brise caresse mon visage,
sèche mes larmes.

Je ne suis pas malheureuse,
en réalité je revis.

Douceur.
Calme.

Bientôt le jour laissera place à la nuit.

6 commentaires:

  1. Hey !
    Magnifique Avy, tu m'impressionnes ! C'est vachement beau ! Bravo !
    Bonne soirée
    Juliette
    P.S. Nouvel article sur mon blog : comment reprendre un vieux tee-shirt pour le transformer en débardeur , si ça vous dit : http://sitepapoteentrejeunes.blogspot.fr/2013/05/diy-debardeur-loose-oversize.html

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Avy,
    J'aime bien ton poème. Tu retranscris à merveille le calme et l'apaisement à travers tes mots. Pour ma part, je perçois également une pointe de tristesse, surtout à l'idée que le calme est éphémère et que la tempête frappera bientôt.
    J'attends avec impatience tes futurs poèmes ^^
    Kirany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,
      Je suis parfaitement d'accord avec Kirany et Juliette.
      Lorsqu'on lit ce poème on se sent apaisé.
      Kiss

      Supprimer
  3. Merci Juliette.
    Je suis pas vraiment étonnée que cela vous apaise, mais je ne pensais pas forcément qu'il aurait cet effet. ^^ Tant mieux.
    Oui, on peut l'interpréter comme on le veut, selon ses propres sentiments.
    Je ne songeais pas à la tempête. Plutôt à un bien-être, mais ta vision n'est pas fausse Kirany.
    En tout cas, merci pour votre enthousiasme. ^^
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli poème ^^
    Simple mais plein de sensibilité, apaisant.
    Deux petites fautes d'ortho :
    s'écroulaient lentement.= s'écrouler
    L'herbe fraiche me chatouillent,= chatouille
    Bises,
    Coralie

    RépondreSupprimer
  5. Merci Coralie ^^
    Très pointilleuse j'avais remarqué. Mais tu as raison, c'est modifié !
    Bises à toi, ma chère.

    RépondreSupprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !