22 novembre 2014

ARTICLE 251 (ritournelle du coeur)

Écoute l'âme


Mon cœur est là,
et il gondole,
comme à Venise.

Les échappées sont des soupirs,
les esquimaux des bâtons chauds.
Le temps passé est révolu,
la terre tourne et puis s'enfuit.

Qui est lâche, qui est un héros,
qui est lâche ?

Les tourments de la nuit,
sont tellement jolis.
Ils se cachent et chantent
à la lune.

Mon cœur est là,
et il s’épanche,
le vilain.
Il balance lentement,
d'avant en arrière tonitruant.

Mon cœur est là,
et il se meurt doucement,
de tant de tourments.

Tourbillonne la vie,
foisonne le sourire,
et cache l’amertume.

Mon cœur est là,
et il se meurt davantage.
Il se morfond pour mieux renaitre
d'un nouvel âge.

Mon cœur est là,
et puis parti,
c'est l’avantage;
de changer de peau,
d'être maso,
c'est véritable.

Miss Avy

3 commentaires:

  1. Bonsoir Avy,
    J'aime bien ce poème. Il est vraiment joli.
    Kiseu (c'est bisous en coréen).

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir !
    Merci de ton com'.
    Bien l'apprentissage du coréen. ^^
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol. C'est le seul mot que je connais. Bonne soirée.

      Supprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !