13 février 2015

Phonèmes

C'est la prose qui se pose,
sans faire d'impasse,
en laissant des traces, 
sans qu'elle s'impose.

C'est le temps qui est tentant,
de dépasser lentement, 
tout en passant tranquillement, 
sur un faible moment.

C'est le fil qui s'envole, 
dans un silence d'auréole,
avec une tranche d'hyperbole,
qui parait un peu molle.

C'est la rime qui rythme,
les pas vers les latrines,
ou devant les vitrines,
pour en faire des tartines.

C'est un hymne qui crée,
une voie fruitée lactée,
ou un smoothie doré,
avec une pirouette trouvée.

C'est la fin qui s'impose,
et nous on prend la pose,
avec une élégante dose,
d'une douce osmose.

http://www.logicieleducatif.fr/fiches/lecture/sons/le-son-on/img-affiche-son-on.jpg 

Miss Avy

3 commentaires:

  1. Salut Avy,
    J'aime beaucoup ce poème. Il est totalement surréaliste et amusant. Et très bien construit aussi, avec toutes ces allitérations.
    Merci de l'avoir partagé avec nous !
    Besos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime ce côté décalé et piquant ! Le but était surtout de triturer la forme et de voir le sens amusant qui peut en résulter. Ravie que cela t'ai plu !
      C'est avec plaisir ma chère.
      Chaleureuses brises de bises !

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Je suis tout à fait d'accord avec toi Kirany. Ce poème est bien construit. J'aime bien ce poème.
      Bisous.

      Supprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !