24 mars 2016

Qui sont les dingos ?!

Bonjour à tous,
je ne peux me taire face à une horreur.
Je suis extrêmement navrée de ne pouvoir dire l'horreur car les hommes sont incapables de s'arrêter à une seule horreur, ils en commettent plus d'une. Heureusement certains agissent contre l'horreur.
Les chiens sauvages australiens, appelés dingo, sont pourchassés. Les éleveurs de moutons les détestent à un tel point qu'ils leurs offrent une mort atroce : le poison. L'état australien (saluons nos amis anglais !) autorise et participe à la dispersion dans le pays d'appâts empoisonnés. Ils ne font pas comme victimes que les dingos mais aussi d'autres espèces, dont nos chiens "domestiques". L'Australie reproche aux dingos d'attaquer leur bétail de moutons (les vaches ne sont pas concernées). La population refuse ces animaux féroces qui attaquent sans raison des humains. C'est la campagne de la terreur pour justifier leurs actes. Tir à vue, chasse, piège et appât empoisonné sont utilisés. Ils les éventrent et les suspendent sur la clôture de défense contre les dingos. Cette clôture grillagée, appelée dingo fence, crée un espace plus sûr pour l'élevage de moutons.
Ce que les anglais ont oublié (en plus de refuser les immigrés et de vouloir sortir de l'Union Européenne) c'est que l'espèce des chiens sauvages, les dingos, est le principal prédateur qui maintient l'équilibre de l'écosystème du bush australien. En supprimant massivement les dingos, ils détruisent leur précieux désert, avec sa faune et sa flore. Les aborigènes étaient gênants, les dingos le sont aussi. Mais ces êtres étaient présents sur le sol australien bien avant l'arrivée des colons anglais. Je pense qu'il y a un meilleur moyen de vivre en harmonie que d'éliminer ce/ceux qui nous gênent.

Pour aller plus loin, je vous invite à voir le film Tracks (2013) ou à lire le livre de Robyn Davidson. Son chien Diggity a été tué par un appât empoisonné pour dingo (dingo bait). Elle a du l'abattre pour abréger ses souffrances.
http://www.telegraph.co.uk/culture/film/starsandstories/10773102/Tracks-The-true-story-behind-the-film.html
Elle en fait mention au Jour 129.
Outre cette problématique des appâts empoisonnés, je vous invite à voir ce film car c'est l'histoire vécue d'une femme qui traverse la moitié de l'Australie jusqu'à l'Océan Indien.

Je vous mets ici deux sites qui s'opposent à ces actions violentes contre les dingos, mettant aussi en danger d'autres êtres vivants.
http://www.dingoden.net/threats.html
http://www.wadingo.com/1080.html

En tapant "dingo bait" sur votre moteur de recherche vous serez effrayés et documentés.

Des revues mentionnent l'effet néfaste de l'extermination massive des dingos. 

D'autres sont de la propagande en faveur de l'usage des appâts empoisonnés. Avec par exemple cette phrase choquante : "Use a combination of bait products for best results".  

Ce site parle d'un poison utilisé, le 1080, et ses conséquences catastrophiques sur l'environnement.
http://www.savethedingo.com/info-1080.html 
Il n'y a pas d'antidote à ce poison. 

Une brochure du gouvernement datant de décembre 2014  vante les mérites d'utiliser le poison pour tuer les dingos. C'est plus économique, disent-ils. Lethal control of an apex predator has unintended cascading effects on forest mammal assemblages  est une étude qui alerte sur les conséquences catastrophiques de l'utilisation du poison pour tuer les "prédateurs". Mais ils continuent et encouragent en parlant rapidement de nouvelles réglementations d'utilisation. La reine et son gouvernement sont-ils fières ?



Voici les recommandations faites pour tuer au mieux les animaux, les dingos visés surtout. Mais aussi d'autres tués dont nos chiens, quadrupèdes, oiseaux et autre faune incluant un danger pour l'homme, jusqu'à la nature elle-même. Mort dans une longue agonie douloureuse pour protéger quoi ? Ah oui des moutons et surtout leur profit financier.

Merci de votre lecture et n'hésitez pas réagir et/ou apporter des informations complémentaires.

Miss Avy




3 commentaires:

  1. Bonjour Miss Avy ! Tu viens de m'apprendre quelque chose d'affreux, tes liens sont biens pour en savoir plus. C'est choquant ce qu'ils font à ces pauvres bêtes !
    Emily
    PS: Merci d'avoir répondu à mon autre com'. J'avais remarqué que tu le faisais, j'ai sauté le pas, écris un com' et je suis heureuse d'échanger avec toi et de participer. C'est mieux quand c'est pas à sens unique tu as raison.
    PPS: Le nouveau look de ton blog est cool !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Avy
    Je n'ai pas eu le courage de lire ton article jusqu'au bout, je suis extrêmement sensible à la souffrance animale et je ne peux pas supporter lire les atrocités qu'on leur fait subir. Mais je te remercie de diffuser ce message et d'ouvrir les consciences à ce sujet ! Merci beaucoup !
    Bonne journée et gros bisous
    Juliette

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour les filles,
    tout d'abord merci de votre com', ça fait très plaisir !
    Ce n'est pas un article évident à lire, néanmoins c'est nécessaire d'éclairer les consciences comme tu le dis si bien Juliette.
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer

Merci de votre participation ! A bientôt !